En 1867 commençait la correction des eaux du Jura

La correction des eaux du Jura a de toute évidence chamboulé le paysage naturel de manière irréversible, détruit des forêts alluviales et définitivement asséché des zones humides essentielles à la survie de nombreuses espèces végétales et animales. Nous pensons aux propos de Christian Lévêque qui rappelle, en résumé, que chaque … Lire la suite...

Échantillonner les poissons avant un projet d'effacement d'ouvrage (Smith et al 2017)

La continuité écologique en France souffre d'une préparation et d'un suivi médiocres. L'ichtyodiversité des sites avant intervention est mal caractérisée et la plupart des chantiers sont menés sur la base d'un état initial défaillant, quand il existe. Une étude nord-américaine montre l'effort d'échantillonnage des poissons avant un projet d'effacement d'ouvrages … Lire la suite...

Effacements de barrages aux Etats-Unis: une réalité conflictuelle (Magilligan et al 2017)

L'effacement des petits barrages aux Etats-Unis rencontre souvent l'opposition des communautés locales. C'est en particulier le cas dans les régions rurales de Nouvelle-Angleterre, où les ouvrages sont antérieurs au milieu du XIXe siècle: ils représentent alors une valeur historique ou paysagère forte pour les habitants, comparable à la patrimonialisation des … Lire la suite...

Moulins en otage, selon SOS Loire-vivante.

Le lobby de la pêche a écrit au Sénat le 15 février 2017 au sujet d’une loi qui a été ratifiée le même jour. C’est méconnaître les règles procédurales d’élaboration des lois en France et d’invoquer un dépôt "en catimini". Que ce soit en Commission mixte paritaire ou à l’Assemblée … Lire la suite...

Non à la destruction des moulins de Chartres

Chartres Métropole s'apprête à détruire plusieurs ouvrages hydrauliques sur les communes de Chartres, Le Coudray, Luisant, sur le cours d'eau de l'Eure. Vous pouvez faire part de votre désaccord lors de l'enquête publique. Le dossier de l'enquête publique peut être téléchargé à cette adresse. Vous avez jusqu'à vendredi 3 février … Lire la suite...

Quand les sciences sociales auscultent les cours d’eau

Depuis quelques décennies, l’étude et la gestion des cours d’eau ont été l’apanage des sciences naturelles et des savoirs techniques. Pour prendre leurs décisions dans le domaine de l’eau, les pouvoirs politiques se reposaient alors quasi exclusivement sur les compétences des hydrologues et des hydrauliciens aptes à fournir, chiffres et … Lire la suite...