Politique de l’eau apaisée. En ce temps là…

Un lecteur retrouve dans ses archives un courrier de la DDAF de 1993 pour répondre à un courrier de la DDT de 2020. Il soupçonne que le réchauffement climatique ait fait monter le thermomètre dans les services déconcentrés ? Il nous fait observer qu’en ce temps-là, l’administration : -          était à … Lire la suite...

La cellule de Mauthner chez le poisson

Le poisson serait-il devenu stupide à la dévalaison depuis la LEMA 2006 au point de plonger dans les turbines ?  Il a la capacité d’être prévenu d’un danger, comme à l'approche des cascades (accélération du courant, bruit). Or, l’étude du neurone de la cellule de Mauthner est très discrète dans … Lire la suite...

Cours d’eau : l’administration a créé la pagaille avec une politique apaisée imposée.

Défaut de gouvernance, dogme, non-respect de la loi définissant un "cours d’eau", l’administration dans son obstination a réussi à exaspérer tous les usagers, élus condamnés pour avoir curé un fossé compris. Rappel clair : deux cartographies départementales sont indispensables. L’une pour les cours d’eau (volet physique), l’autre à usage agricole (volet … Lire la suite...

La cour d'appel de Nantes condamne encore l'Etat: le préfet voulait abroger un droit d'eau et détruire un plan d'eau

L'acharnement administratif depuis 2010-2012 prétendant abroger les droits d'eau bat son plein, comme si le statut administratif d'un ouvrage hydraulique allait améliorer la qualité chimique des masses d'eau. Ce n'est qu'un prétexte pour terminer ce que la Révolution a épargné en 1789 pour éviter que la population ne crevât  de … Lire la suite...

Continuité écologique: les grands maux toujours attribués aux petits moulins, mais jamais aux grandes pollutions ?

Un propriétaire de moulin nous transmet ce témoignage laconique avec une seule photo du 10/01/2020 en se déclarant victime de l’interception de poissons crevés dans les grilles de son moulin mais jurant sa non culpabilité sur la mortalité de diverses espèces piscicoles. Une histoire récurrente en France  A la suite … Lire la suite...

Le conseil d'Etat condamne encore le ministère de l'écologie sur la ruine imaginaire d'un moulin

Toujours les mêmes arguments, toujours le même résultat. Le ministère milite d’abord pour la suppression de "droits" avant de traiter d’écologie. Ce choix univoque est à nouveau sanctionné par la Haute juridiction condamnant encore l’Etat. Outrance administrative confinant à la provocation alors que cette même administration aspire en façade à … Lire la suite...

La financiarisation de l’eau

L’eau était très abondante. En 2019, l’opulence semble appartenir au passé. Elle devient une ressource rare et chère. L’idée opportuniste de transformer l’eau en produit financier fait son chemin. Après les "subprimes" et la vente des droits à polluer grâce aux fameux "crédits carbone", l’eau était la dernière ressource naturelle … Lire la suite...

Continuité écologique: un rapport parlementaire appelle à réviser la politique de l'eau. Mais qui décide vraiment en France ?

Le choix de la continuité écologique porté par l'administration française doit se mettre en cohérence avec les autres politiques nationales et européennes. Il souligne des sur-transpositions du droit européen qui rendent tabou la création de plan d'eau nonobstant les besoins en eau, des coûts exorbitants de travaux (100 millions € … Lire la suite...

Le potentiel hydroélectrique français sous-exploité

L’ONEMA avait inventorié ~60 000 seuils en 2010 et d’insister sur les 90% sans usage économique avéré. Nous étions en droit d’attendre, dans le cadre de la transition énergétique, de la redynamisation des territoires ruraux et à l’aune de l’intérêt général, qu’un programme ambitieux réduise ce pourcentage et remette les sites … Lire la suite...

Eau en Ardèche : parole de député

Propos empreints de bon sens du député Fabrice BRUN : « stocker l’eau excédentaire, valoriser les barrages, les moulins et le patrimoine hydraulique ». Ce discours politique est assez largement majoritaire. Le dogme administratif tient un discours dominant totalement différent, au mépris de la démocratie. La succession sans transition de sécheresses et … Lire la suite...