L’effacement des barrages et étangs doit répondre des responsabilités environnementales

Protection de la biodiversité en toutes circonstances. Telle est cette jurisprudence récente. Depuis des siècles l’homme n’a eu de cesse d’aménager les cours d’eau pour répondre à ses divers besoins. La destruction de ces ouvrages hydrauliques, une idée récente prônée par l’administration et priorisée par les financements des Agences de … Lire la suite...

Le Cérou, on s’en fout ?

Les pollutions, il y a celles visibles comme ces hydrocarbures et toutes celles invisibles. La DDT, elle, ne s’en fout pas du tout du Cérou. Elle stigmatise prioritairement les moulins auxquels elle attribue la dégradation de la qualité des eaux. Avec des PV et des rapports de manquements administratifs à … Lire la suite...

La FNPF réclame en urgence son ministère.

• La FNPF, perfusée de subventions publiques, exige de l’eau. Celle qui tombe du ciel. • La FNPF milite pour la destruction des barrages, chaussées d’étangs et seuils de moulins qui stockent l’eau. De cette eau-là, à la lorgnette dogmatique, paradoxalement la FNPF n’en veut pas. Pourtant, les Fédérations départementales … Lire la suite...

Moulins à eau : stop à la casse aveugle des ouvrages hydrauliques.

Nous n’allons pas refaire la genèse des très fortes controverses nationales : le ministère de l'écologie et les Agences de l’eau priorisaient les destructions d’ouvrages hydrauliques, par pur principe dogmatique. Outrancier et inadmissible selon notre avis. Cette doctrine administrative anti-démocratique vient d’être sanctionnée par les parlementaires. D’abord à l’Assemblée Nationale, … Lire la suite...

FNE : veto sur la gestion quantitative de l’eau et sclérose des prospectives de valorisation hydroélectrique.

Les producteurs hydroélectriques exposent à bon escient l’intérêt de cette production non consommatrice d’eau, dans le cadre de la transition énergétique. Les écologistes répondent que l’hydroélectricité en France ne couvre qu’un petit pourcentage des besoins. Les deux parties ont raison. Mais au lieu de s’arc bouter sur ces truismes incontestables, … Lire la suite...