LOIRE VIVANTE et ses propres limites.

  Nous partageons évidemment la dénonciation de cette spoliation des eaux des nappes captives dans une notion exclusive de course aux profits financiers, alors que nos enfants auront besoin d’eau pour survivre. Mais "LOIRE VIVANTE" serait-elle au bout du bout de ses capacités en termes de pressions administratives pour faire … Lire la suite...

Canal de Manosque : restauration du bâtiment abritant la turbine

  Ce site témoigne de l’importance de l’eau, rappelant que les aménagements hydrauliques ont favorisé l’essor industriel et soutenu l’agriculture. Ils ont contribué au développement socio-économique des territoires. Cette ancienne usine hydraulique, équipée d’une turbine d’envergure a permis d’élever les eaux et d’approvisionner en eau un grand territoire pour des … Lire la suite...

Les moulins dégraderaient ils plus la qualité de l’eau, que l’arsenic, le fluor, la dioxine, le mercure et la benzidine ?

La fabrique du mensonge, c'est la nicotine qui n'est pas addictive, le sucre, l'amiante et les pesticides. Nous estimons que les composés chimiques sont plus impactant que des ouvrages construits  en pierre de taille depuis des siècles. Que mesure-t-on en termes de toxicologie ? Peut-être au mieux et même peut-être pas, … Lire la suite...

Kerlouan : bataille désordonnée ?

Le cas de Kerlouan n’est pas nouveau pour l'OCE. Ce qui est nouveau pour défendre Kerlouan serait peut-être ici, par la CNERH : https://continuite-ecologique.fr/destructions-illegales/ …. pas forcément dans les pétitions à répétition, sauf celles importantes au demeurant mais gentillettes sur « l’urgence » de sauver notre peau sur notre planète … Lire la suite...

Une retenue d'étang tend à éliminer les pesticides et à livrer une eau moins polluée à l'aval (Le Cor et al 2021)

Il nous semble que les bassins de décantation ont un intérêt ? Les étangs assurent souvent gratuitement cette fonction d'intérêt général. Des chercheurs français montrent qu'une retenue d'eau sur un cours d'eau joue un rôle bénéfique dans une tête de bassin agricole, en ayant tendance à éliminer les résidus de … Lire la suite...

L'anguille : un roman inintelligible annuel

  Plus de 75 millions d’anguilles destinées à la consommation seront extraites des cours d’eau. C’est le quota 2021-2022. Le discours sur le prétendu déclin de l’anguille est inaudible : • L’anguille n’est toujours pas dans la liste des espèces protégées. • L’anguille serait "en danger critique" selon l’UICN. Elle est … Lire la suite...

La vallée des meuniers

Un bel hommage au patrimoine hydraulique dans le secteur de la prestigieuse Abbaye de Pontlevoy (41) et du remarquable château du Gué-Péan. Très beau film à visionner. Mais au bout de 7 minutes, le conteur dérape… Ses questions resteront vraisemblablement sans réponse et au mieux, on lui fera croire que … Lire la suite...

On protège oui ou non l’océan ? 24h pour bloquer un acte anti durable de la Commission européenne

  BLOOM nous alerte et a découvert un amendement discret de la Commission européenne, publié le 15 juillet 2021 au Journal officiel de l’Union européenne, qui va à l’encontre la protection de l’océan. En effet, en trois lignes, la Commission européenne fait sauter l’interdiction pour les gros navires industriels utilisant … Lire la suite...

Restauration de l’aqueduc de la Canaou à Cavaillon

Pour les uns depuis 2010, la "restauration" milite pour la destruction des ouvrages hydrauliques. Le paradoxe national est avéré car pour la Fondation du patrimoine et pour Stéphane BERN, la restauration, par exemple, signifie la sauvegarde d’un ouvrage édifié au 15ème siècle, resté en fonction jusqu’au 19ème siècle. Une bagatelle. … Lire la suite...