Evolution des poissons migrateurs en France.

Etudier les poissons migrateurs en France, et non sur leur cycle de vie complet, suffira-t-il à restaurer les stocks mondiaux en déclin ? Marie-Line Merg et ses collègues (INRAE, OFB, Université de Lorraine, UMS PatriNat) ont publié dans la revue PLoS ONE dont le facteur d'impact baisse de 4 à … Lire la suite...

L’ADN environnemental, un allié ou un nouveau fléau ?

Si l’ADN utilisé par la police scientifique est un immense progrès, pour les espèces piscicoles, l’intérêt serait une étude de l’ADN des espèces originelles comparé à l’ADN des mêmes espèces actuelles. Cette expertise mettrait en évidence l’impact anthropique de la gestion du milieu naturel, positif ou négatif. En 2020, nous … Lire la suite...

Un million d’obstacles intellectuels fragmentent bien plus la pensée unique que les besoins réels des poissons dans les cours d’eau.

Anthropologie pour les nuls. Après une série d’articles de presse sur la précarité des ouvrages hydrauliques multiséculaires, « Le Monde » a probablement été appelé en renfort pour qu’il se fasse l’écho de la vraie doctrine officielle, sans qu’il ne cherche à en connaître le bien fondé. La ficelle est toujours un … Lire la suite...

La continuité écologique enflammée

L'idée univoque du Conseil national de l'eau (CNE) et de la DEB (Direction de l'eau et de la biodiversité) qui a occupé les associations, de mémoire pendant 17 mois, était une belle imposture. Ces casseurs d'ouvrages hydrauliques pavoisent en débitant des lieux communs sur un ton solennel et déterminé du … Lire la suite...

Epilogue provisoire

L’association Hydrauxois nous a transmis copie d’un mail qu’elle a adressé à Claude Miqueu (Président de la commission réglementation du Comité National de l'Eau) l’interpellant au sujet d’une réunion du CNE ayant eu lieu hier le 05/10/2020.  Hydrauxois abordait : - la prime à la destruction d’ouvrages hydrauliques, - les projets de … Lire la suite...