Beaume-Drobie : la continuité écologique met en péril la sécurité des biens et des personnes et fait fi des usages de l’eau

Tout fonctionnait bien depuis 500 ans. En 2014, la phase « étude » se défausse sur l’UE, désinforme, présente les enjeux en termes de chantage et émet des diagnostics très hasardeux concernant deux seuils : l’un est à détruire et les deux pertuis de celui de Rosières doivent être maintenus ouverts… La déclinaison … Lire la suite...

Les moulins producteurs d'électricité ne sont plus soumis aux règles de l'art L.214-17 CE

Les parlementaires viennent de ratifier deux ordonnances relatives à l'autoconsommation d'électricité et à la production d'électricité d'énergie renouvelable. Cette nouvelle loi promulgue un nouvel article dans le code de l'environnement: l'article L.214-18-1. il dispose que les moulins équipés pour produire de l'électricité sur les cours d'eau L2 sont dispensés "des règles … Lire la suite...

La destruction des moulins, c’est fini? On va pouvoir s’occuper de l’amélioration de la qualité de l’eau.

La continuité écologique àl'assemblée nationale

L’Assemblée nationale a adopté ce jour à 15h40 l’art 3bis de la de loi sur l’autoconsommation d’électricité et la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Il expose que les moulins sur les cours d’eau classés en L2 (liste 2) sont dispensés des règles d’aménagement définies par l’autorité administrative. Cette disposition ne s'applique … Lire la suite...

Journée "zones humides"

Biefs, canaux, queues d' étangs... les ouvrages hydrauliques et les plans d'eau forment des singularités environnementales. Ils alimentent souvent des zones humides attenantes, par des rehausses de nappe, des débordements ou des fuites. A leurs abords, une végétation hygrophile prospère. Au fil des saisons, on y observe toute une faune … Lire la suite...

Non à la destruction des moulins de Chartres

Chartres Métropole s'apprête à détruire plusieurs ouvrages hydrauliques sur les communes de Chartres, Le Coudray, Luisant, sur le cours d'eau de l'Eure. Vous pouvez faire part de votre désaccord lors de l'enquête publique. Le dossier de l'enquête publique peut être téléchargé à cette adresse. Vous avez jusqu'à vendredi 3 février … Lire la suite...

Sur les "grands tueurs" de la biodiversité (Maxwell et al 2016)

Quatre chercheurs ont utilisé la liste rouge des espèces menacées (IUCN) pour quantifier l'importance relative des menaces pesant aujourd'hui sur la biodiversité, à l'échelle planétaire. Les menaces traditionnelles (surexploitation, agriculture, urbanisation, invasion, pollution) arrivent très largement en tête, et les scientifiques suggèrent que l'on adresse ces impacts dominants au lieu … Lire la suite...

Quand les sciences sociales auscultent les cours d’eau

Depuis quelques décennies, l’étude et la gestion des cours d’eau ont été l’apanage des sciences naturelles et des savoirs techniques. Pour prendre leurs décisions dans le domaine de l’eau, les pouvoirs politiques se reposaient alors quasi exclusivement sur les compétences des hydrologues et des hydrauliciens aptes à fournir, chiffres et … Lire la suite...

La moitié des rivières européennes devrait changer d'écotype d'ici 2050 (Laizé et al 2017)

La moitié des masses d'eau de surface européennes devrait changer de régime hydrologique d'ici quelques décennies sous l'effet des changements climatiques et des usages humains associés. Avec d'inévitables conséquences sur les écotypes. Espèces végétales et animales des cours d'eau en  France seront particulièrement concernées. Ce résultat repose une question intriguant … Lire la suite...

A quoi ressemblent les bénéfices réels de la continuité en rivières ordinaires? (Tummers et al 2016)

Une publication de chercheurs anglais nous montre ce que peut être une opération de continuité "réussie" quand elle est vue par l'oeil de spécialistes des poissons: une simple variation dans la localisation de quatre espèces communes, déjà présentes dans la rivière concernée, avec certaines qui profitent et d'autres non, selon … Lire la suite...