Détruire les barrages sur la Gartempe? Le débat fait rage partout, l'incompréhension domine largement

Le dossier d'étude du Syndicat intercommunal d'aménagement de la Gartempe (SIAG) pour la restauration de continuité écologique sur la Gartempe préconise la destruction de 10 ouvrages privés dans la Vienne, dont le barrage de Busserais à La Bussière.
Avis du président Daniel Tremblais : « avec la disparition de ce barrage, il y aura moins d'eau, en amont, au pont de Busserais et que les piles du pont seront à l'air libre ». « C'est la même chose avec le barrage d'Angles sur l'Anglin, s'il disparaît, il n'y aura plus d'eau à Angles, ni îles. » 
Avis du maire de La Bussière, Eric Viaud : « Ces moulins font partis de notre paysage et de notre patrimoine, c'est magnifique et les araser serait une catastrophe. Ca va faire baisser le cours de la rivière et totalement changer le paysage. Pourquoi ne pas faire venir un " énarque " de Bruxelles pour qu'il se rende compte sur place. » 
Sur la Gartempe comme ailleurs, la politique de continuité écologique décidée à Paris et Bruxelles soulève une très vive opposition, d'autant que ses résultats sur la qualité de l'eau ne sont absolument pas garantis, malgré les coûts considérables. 
Source :
.
.
.
.
.
.
.
.
36 vues

Les commentaires sont fermés.