Les assises de l’eau 2018

Nos lecteurs nous ont répondu tardivement. Les assises de l’eau seront privées de la synthèse de l’OCE, terminée avec un jour de retard. Mais nous la devons à nos lecteurs. Quoi qu’il en soit, ces grandes consultations qui se multiplient n’ont qu’un seul dessein : prouver administrativement que la France périphérique … Lire la suite...

Valorisation des territoires ruraux: au Bugue la DDT dit non, bafouant à l’occasion l’art L.110-1 CE.

Que les maires ruraux veuillent dynamiser leur territoire serait une quasi incongruité ? Qu’ils ne comptent surtout pas sur les services déconcentrés de l’Etat Français en tant que prétendus «facilitateurs de projets ». Sans vergogne ni une once de bon sens, les DDT s'opposent à 95% des dossiers de micro-électricité. Les Maires … Lire la suite...

Les étangs de France sauvés par un canard chinois ?

Nous l’avons déjà exposé : nous entrons dans le stupidocène. En France, l’étang est suspect, devenu indésirable dans la politique de l’eau qui finance à 100% leur éradication. L’étang d’un château…c’est philosophiquement bien pire ! Mais si un canard à fait Central Park, en provenance de Chine(*), c’est la gloire ! Peut-être devrons-nous … Lire la suite...

Barrages: l’exception d’illégalité devrait aussi profiter aux constructeurs.

Une exceptionnelle illégalité : indignez-vous de l’iniquité administrative des ouvrages détruits nonobstant les recours judiciaires. Peines et recours perdus : quand l’ouvrage hydraulique est détruit par une Collectivité, le juge classe l’affaire puisqu’il n’y a plus d’ouvrage… même si la procédure était illégale à bien des titres. Les associations qui ont porté recours … Lire la suite...

Agence de l’eau/élus locaux-bureaux d’études : je te tiens par la barbichette.

L’abus de position dominante et le chantage sont une arme efficace. S’ils sont dénoncés dans le monde des affaires, ils n’émeuvent personne quand il s’agit d’argent public alors que cela devrait être l’inverse ? Exemple de la commune de Genay (21) qui pourrait être victime d’une stratégie habituelle: l'agence de l'eau Seine-Normandie(*) … Lire la suite...

Dépenser pour des espèces rares en rivière se fait au détriment des espèces communes (Neeson et al 2018)

La conservation de la biodiversité a un coût. Mais toutes les dépenses n'ont pas les mêmes effets. A mesure que l'écologie a enfin intégré la politique publique, celle ci doit démontrer qu'elle assure les meilleurs choix coût-bénéfice: bénéfice écologique et bénéfice social. Dans un article portant sur la gestion de … Lire la suite...

Droit d’eau : le CNE calcule

Nous imaginions que la "Méthodologie de calcul du débit du droit d’eau fondé en titre" serait vite archivée et nous ne l’avions pas commentée en 2017. Comme elle a été "commandée" à l’IRSTEA, elle trouverait crédit au CNE ? Elle est pourtant erronée et dangereuse à bien des égards. Au lieu de … Lire la suite...

Une centrale hydroélectrique inaugurée à Lavaur (81)

Comment le Préfet du Tarn peut-il être aux petits fours savoureux, pavoisant devant la presse lors d’une inauguration vantant une énergie plus propre, écoutant les propos acides et pertinents du Maire envers son administration, ne pas y répondre, et signer tous documents le lendemain s’opposant aux moulins susceptibles de produire … Lire la suite...

Sortir de l'indifférence et de l'ignorance sur les écosystèmes aquatiques artificiels (Clifford et Hefferman 2018)

Dans un vaste passage en revue de la littérature scientifique, deux chercheurs de l'université Duke appellent à une prise en compte des écosystèmes aquatiques d'origine artificielle dans la gestion écologique de l'eau et des milieux aquatiques. Ils soulignent que ces écosystèmes sont déjà incontournables, et parfois majoritaires dans le "paysage … Lire la suite...