Un barrage public formant un étang privé: information importante

Nous aurions pu titrer: «Une voie de communication, devenue publique par l’usage au fil des siècles, (c’est-à-dire par destination) empruntant le barrage d’un étang privé». Les propriétaires d’étangs sont la cible du Code de l’environnement, subissent un marasme économique sans précédent, sont victimes d’une prédation devenue insupportable. Ils vont devoir désormais … Lire la suite...

Gestion des étangs: y a-t-il des mensonges innocents ?

Il nous semble nécessaire de déconstruire le dogme de la priorisation de la destruction des étangs en mettant en exergue ses faiblesses juridiques, sa   légèreté administrative et ses croyances environnementales. Cette doctrine récente, portée par des tiers, qui prétend détruire moulins et étangs n’existe que dans le domaine de l’eau. … Lire la suite...

Un pêcheur s’enchaîne au barrage de Martot (76)

Acte symbolique qui prouve que le dogme de la continuité écologique n’emporte pas l’adhésion de tous. Le sort du barrage semble condamné par le clan des destructeurs. Or le code de l’environnement demande qu’il soit "aménagé"…pas détruit. Ce barrage était nécessaire tant pour préserver le niveau de la nappe phréatique … Lire la suite...

Le moulin du Roy fonctionnait bien depuis l'an 1194. Le SABV a eu l’idée de "restaurer". Le juge a dit non !

Inventorier les cas où la mise en œuvre du dogme de la continuité écologique apparaissent problématiques est une gageure. Il est plus simple d’analyser par le prisme ou, selon l’administration, « tout irait bien ». Un satisfécit superficiel correspond à des travaux mis en œuvre conformément au diagnostic d’un syndicat de rivière … Lire la suite...

Beaume-Drobie : la continuité écologique met en péril la sécurité des biens et des personnes et fait fi des usages de l’eau

Tout fonctionnait bien depuis 500 ans. En 2014, la phase « étude » se défausse sur l’UE, désinforme, présente les enjeux en termes de chantage et émet des diagnostics très hasardeux concernant deux seuils : l’un est à détruire et les deux pertuis de celui de Rosières doivent être maintenus ouverts… La déclinaison … Lire la suite...

Moulins en otage, selon SOS Loire-vivante.

Le lobby de la pêche a écrit au Sénat le 15 février 2017 au sujet d’une loi qui a été ratifiée le même jour. C’est méconnaître les règles procédurales d’élaboration des lois en France et d’invoquer un dépôt "en catimini". Que ce soit en Commission mixte paritaire ou à l’Assemblée … Lire la suite...

La FNPF, dans le déni démocratique, attend un greenwashing administratif de l’article L.214-18-1 CE

Dura lex sed lex… sauf pour la FNPF. Tous les parlementaires unanimes auraient voté, selon la Fédération des pêcheurs, un « amendement abusif »  et « peu transparent ». Les parlementaires apprécieront cette analyse spécieuse, quand on connait les circuits démocratiques en France. Cette outrecuidance extrême, autorisée par une position ultra dominante, tente de … Lire la suite...

La destruction des moulins, c’est fini? On va pouvoir s’occuper de l’amélioration de la qualité de l’eau.

La continuité écologique àl'assemblée nationale

L’Assemblée nationale a adopté ce jour à 15h40 l’art 3bis de la de loi sur l’autoconsommation d’électricité et la production d’électricité à partir d’énergies renouvelables. Il expose que les moulins sur les cours d’eau classés en L2 (liste 2) sont dispensés des règles d’aménagement définies par l’autorité administrative. Cette disposition ne s'applique … Lire la suite...

La moitié des rivières européennes devrait changer d'écotype d'ici 2050 (Laizé et al 2017)

La moitié des masses d'eau de surface européennes devrait changer de régime hydrologique d'ici quelques décennies sous l'effet des changements climatiques et des usages humains associés. Avec d'inévitables conséquences sur les écotypes. Espèces végétales et animales des cours d'eau en  France seront particulièrement concernées. Ce résultat repose une question intriguant … Lire la suite...